Cyberpunk-JdR -D6

Jeu de rôle adapté du jeu de rôle Cyberpunk de Talsorian Games utilisant un forum en ligne.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust

Aller en bas 
AuteurMessage
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Sam 6 Oct - 1:07

PRESENTATION GENERALE DE LA ZONE AUTONOME CORPORATISTE DE KINDUST

Ce que vous trouverez dans cette page correspond à ce que n'importe qui pourrait trouver en parcourant le réseau ou en accédant aux informations publiques. Il s'agit d'une présentation générale destinée à donner une vue d'ensemble de la région, des activités et des forces en présences.

Cela ne correspond donc pas à ce qu'un personnage pourrait connaitre en ayant la compétence Connaissance du Marécage, juste les informations accessibles à monsieur tout le monde.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Sam 6 Oct - 1:08

GEOGRAPHIE :

Cherchez sur la carte la ville de Darwin en Australie dans le territoire du nord. Laissez glisser vos yeux vers l'est jusqu'à rencontrer la côte. Vous voyez alors une zone de terre formant un angle avec une espèce de crochet de terre. Voici d'où est sortie de terre ou plutôt du marais : Kindust.



La zone prend sa base dans la baie de Kensog à l'extrême nord est, l'anse entourant la baie par l'est occupé par la ville d'Albunis. Sur la baie se jette deux rivières que l'on nomme affectueusement les soeurs orphelines. Ces deux rivières naissent du même fleuve qui rencontrant une formation rocheuse se divise pour le contourner mais les deux rivières ne se rejoignent pas avant la baie. Ainsi la zone urbanisé de la région se trouve traversé par deux rivères parfaitement navigables, le fleuve pouvant être lui aussi remonté sur une longue distance, le transport fluviale est donc devenu un des principaux moyens de transports vers l'intérieur des terres, plus que la route et imbattable sur le transport de marchandise.

La zone portuaire s'étend ainsi autour de la baie avec un des 50 plus importants rapport superficie/habitants du monde. A l'ouest comme l'est de la baie, c'est à dire à l'ouest dans la baie même et s'étendant sur l'océan et à l'est uniquement sur l'océan se trouve les deux ports qui constituent un des poumons économiques de la ville. On y trouve de gigantesque entrepôts, des câles séches parmi les plus grandes du sud de la Zone Pacifique, pouvant accueillir les énormes bateaux contenaires mais aussi les gigantesques sous marins de transports (utilisés par de nombreuses compagnies dans cette zone du monde à cause de la forte piraterie qui sévit) dans d'impressionnants hangars.
Plus pitoresque la police est obligée de faire respecter des zones de stationnement et surtout une limite de largeur de stationnement des nombreux bateaux servant d'habitations sur les deux soeurs et dans la baie.

Puis vers le sud deux nouvelles cités comme mariées à chacune des deux soeurs s'élèvent. Englobant au fur et à mesure les dernières parcelles de terre contruisibles jusqu'à la limite sud.
Une limite visible par une quasi absence de construction. Des champs de Biotechnica s'étendent à perte de vue, là est cultivé cette céréale qui aujourd'hui fournit le CHOO2.
Ces champs occupent près des deux tiers de la superficie de la région.
Au delà de ces champs on ne trouve que trois enclaves, deux ont le statut de ville à part entière. L'une était à l'origine le complexe corporatif de Biotechnica chargé d'accueillir les employés de la corpo. L'autre une sorte de ville frontière qui gère les afflux par la route et le fleuve.
La troisième enclave n'est pas habité, y pénétrer sans autorisation est au mieux très difficile au pire ... on peut toujours trouver pire que la mort (comptez sur une corpo pour ça.) Conservé en l'état un marais que découvrir les chercheurs de Biotechnica après s'être installé dans le coin, un écosystème entièrement préservé et surtout unique dans lequel on continue de faire des découvertes d'espèces zoologiques et botaniques. Il s'agit d'une réserve protégée pour la sauvegarde des écosystèmes en voie de disparition, Biotechnica en assure la préservation et en échange peut y reccueillir des échantillons. N'espérez pas le visiter. Pourtant il s'agit du véritable Kindust.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Jeu 1 Nov - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Sam 6 Oct - 2:26

POLITITIQUE ET GOUVERNEMENT :

Kindust est une Zone Autonome Corporatiste. Cela signifie qu'elle est indépendante de l'Australie, aussi bien l'Australie fédérale de l'est que la République Australienne de l'ouest. Bien qu'elle ait des accords avec les deux. Elle abrite notamment l'un des seuls pénitenciers haute sécurité du continent.

Mais le contrôle corporatif n'est pas total, la zone connaît un système politique bicéphale. Dont l'une des faces est démocratique ou du moins en tient lieu.

Sont citoyens toutes les personnes nées dans une des cités de la ZAC où peuvent le devenir et se faire inscrire sur les listes électorales toute personne détentrice d'une NIE, pouvant prouver qu'elle vit dans la ZAC depuis au moins un an révolu, notamment par des quittances de loyers et étant en règle avec les impôts. A partir de ce moment là elle peut se faire remettre un titre de citoyens de la ZAC de Kindust et voter pour les élections municipales de la ville où elle réside.

Tous les deux ans les citoyens sont appelés à voter pour élire leur conseil municipal distinct. Une particularité veut que chacun des candidats se présente avec un supplémant car il n'est pas possible de cumuler des postes au sein d'une ville et auprès du conseil autonome.

Le scrutin se fait à la proportionnelle à un tour par liste. Plus une liste ayant de votes en sa faveur plus elle aura d'élus et donc de pouvoir au sein de la ville.
Puis au sein du conseil municipal nouvellement élu on vote pour désigner le membre qui représentera la ville au sein du conseil autonome. Son supplément entre donc de plein droit au conseil municipal en lieu et place de la personne élue par les conseillers municipaux. Puis on élit le maire. Enfin ce dernier selon son programme nomme un à cinq adjoints parmi les membres de plein droit du conseil municipal qui prendront des responsabilités spécifiques (adjoint à la sécurité - adjoint au commerce - ... ,) cela peut varier en fonction du maire et de la ville.

Une fois les sept membre du conseil autonome élus ils se réunissent et élisent celui qui pour les deux ans à venir sera le gouverneur de le Zone Autonome Corporatiste de Kindust. Puis comme dans un conseil municipal le gouverneur pourra nommer des membres du conseil autonome à occuper des postes spécifiques.

Chaque conseil municipal gère sa ville sous la direction de son maire, le conseil autonome a un rôle de médiateur entre les conseils municipaux, mais gèrent aussi les affaires "intercités" et les relations avec l'extérieur.

A côté des conseils municipaux et du conseil autonome se dresse dans l'ombre le conseil corporatiste de Kindust que beaucoup désigne comme le marionnetiste de la politique de la ZAC.
Le conseil est formé de cinq membres qui prennent leur décision de manière collégiale, chacun ayant un droit de véto, mais l'utilisant rarement pour éviter de paralyser le système.
Pas d'élection, mais un mode de désignation très simple. Tous les cinq ans on calcule les impôts payés à la ZAC de toutes les corporations, entreprises, ... et les cinq qui en payent le plus gagnent leur siège pour les cinq ans à venir au conseil corporatiste.
Le conseil corporatiste peut s'opposer par un véto à toute décision du gouverneur, d'un maire, du conseil autonome ou d'un conseil municipal. Il a aussi pour fonction de dresser chaque année des recommandations qu'il adresse au gouverneur, aux maires et aux différents conseillers.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Dim 14 Oct - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Sam 6 Oct - 17:27

ECONOMIE :

La ZAC a conservé la monnaie autralienne, le dollar australien. Mais certains groupes de pression suggèrent aujourd'hui d'adopter l'Euro afin de soutenir l'économie, à quoi les contradicteurs répondent que l'économie se porte bien merci, inutile de graisser une mécanique qui n'en n'a pas besoin.

Productions locales :

Si l'on excepte le CHOOH2 cultivé par Biotechnica et raffiné par Petrochem la production locale de biens reste limitée. Il ya bien un grand nombre d'usines, mais beaucoup produisent pour la consommation locale et dont l'exportation ne dépasse que rarement les frontières de Kindust. Même si une tendance commence à voir le jour elle reste trop marginale pour être encore objet de remarque.

Non la force économique de la zone tient avant tout à la production de service, et cela dans deux secteurs porteurs.

Les zones portuaires tout d'abord qui sont en perpétuelle recherchent de mains d'oeuvre, techies notamment, mais aussi plongueurs, scaphandriers et panzer. Facile quand on a les bonnes compétences de trouver du travail, à la journée, à la semaine, au mois et parfois même de vrais contrats de travail avec une assurance maladie.
Que se soit pour les immenses capacités d'accueil et de stockage, mais aussi comme point de passage et de ravitaillement seule la ville de Durban concurence Kindust ou plutôt c'est Kindust qui concurence aujourd'hui Durban.

Ensuite la main d'oeuvre spécialisé en électronique et informatique a attiré de nombreuses corporations pour installer leur centre. Un climat idéal et une violence limitée (par apport à beaucoup d'autres villes à Cyberpunk) crée un cadre attirant les corpos et leur permettant d'être plus productif. En plus l'université corporative de Biotechnica a développée au fil de son existence des centres de recherche en ingénierie et en programmation qui en font son renom, même si à l'origine ces deux matières n'étaient pas prioritaires, et forme toute une génération de techies et de netrunners arrivant sur le marché du travail avec un niveau en faisant un des cent meilleurs diplôme en la matière.
Là encore de nombreuses opportunité de travail sont possibles, du contrat de programmation, à l'emploi de sysops ou ingénieur réseaux, en passant par toute la gamme des techonologie, même si des connaissances en nautitech et en système de propulsion marine peuvent augmenter votre valeur.

Niveau de vie et chômage :

Le niveau de vie reste correct, le coût de la vie est bien sur plus élevé que dans le reste de l'Australie ou en Amérique, mais il n'a pas encore atteint le niveau de la zone Euro.
Le chômage est pour l'instant très bas, mais alors très bas. Il ne s'agit pas ici des chiffres officiels, mais du fait que l'on peut facilement trouvé du travail notamment sur les zones portuaires, même si les contrats restent rares et réservés aux plus expérimentés ou diplômés. Ainsi l'émigration continue d'être absorbée sans poser de problème visible au premier plan.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Dim 14 Oct - 14:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 9 Oct - 21:34

MOYENS DE TRANSPORT :

Même si on retrouvera plusieurs points communs entre les deux il faut établir la différence entre les moyens de transports inter-urbains et les moyens de transports pour rallier d'autres lieux que la Zone Autonome Corporatiste.

Voyager hors de Kindust :

Il y a bien sur plusieurs moyens de se rendre dans la Zone Autonome Corporatiste de Kindust mais certains sont plus simples que d'autres. Et bien sur il y a un hic, nous commencerons donc par là.

Le transport aérien : S'il y a bien une chose qui gêne l'expansion économique de la ville et d'en faire un véritable centre d'affaire c'et l'absence d'aéroport, aussi bien dans la ZAC qu'à proximité, les plus proches étant ceux de Durban et encore plus éloigné d'Alice Springs. Seul Biotechnica possède un aérodrome, mais le réserve à l'usage de la corporation et n'autorise son utilisation par d'autres que dans des circonstances et des personnes particulières.

C'est donc développé une véritable industrie du transport par dirigeables. Un engouement qui suit l'air du temps. En effet depuis la grande fondue moyenne orientale qui a réduit les réserves de pétrole disponible, on redécouvert ce moyen de transport peu gourmand en carburant et que les nouvelles technologies et maîtrises des gaz ont rendu beaucoup plus fiables et rentables. Ceci à la fois pour le transport de passagers, mais aussi et surtout pour le transport de marchandise.
On peut ainsi voir à toute heure du jour et de la nuit des dirigeables transportant des marchandises pour Petrochem ou Ashani Corp évoluer dans le ciel.

Il reste les AVs et les appareils à décollage verticale que sont les ospreys et les hélicoptères. Toutefois ceux-ci restent l'apanage des corporations et entreprises. Surtout que Biotechnica fait appliquer à coup de missile thermique le respect du non survol de ces champs et du marais de Kindust.

Le voie routière : Vous pouvez venir dans la ZAC avec votre propre véhicule, mais que ce soit depuis Durban ou Alice Springs il en sera à vos risques et périls car de nombreux gangs de nomades sillonent ces routes. Sans surveillance policière, ni ville n'étant pas vide de toute population, seule l'armée tente parfois des expéditions contre ceux-ci.

La voie maritime : la plus classique pour une zone urbaine aussi centrée sur ces activités portuaires, il y a de nombreux moyens d'aller et venir au Marécage, y compris en faisant transporter votre véhicule personnel. Que ce soit par des bateaux transportant des passagers, ou des bateaux de commerce et de transport de marchandises qui acceptent souvent de prendre quelques passagers à bord (de manière plus ou moins discrète selon le prix) ainsi que l'équipement lourd qu'ils pourraient avoir avec eux (là aussi le prix peut varier selon la discrétion demandée.)

Vous pouvez même descendre le fleuve à bord d'une embarcation ou d'un aéroglisseur jusqu'à la baie de Kensog. Le fleuve et les soeurs jumelles étant maintenues en état pour permettre la navigation des véhicules marins. Toutefois à certains endroits il faut faire attention à la profondeur et la hauteur de la quille immergée.

Se déplacer dans Kindust :

La route : tout le monde ou presque possède un véhicule dans la ZAC, ne pas avoir au moins une petite moto ou un van vous fait passer pour un yono. C'est un véritable culture et mode de vie, cela a bien sur des conséquences sur les excès du mode de vie au Marécage comme le fait que le vol et le recyclage des voitures et autres véhicules est une des activités les plus visibles des gangs et du crime organisé, mais aussi par de fréquent rodéos urbains meutriers.

Mentionnons également la course inter-cité organisée chaque année, une course d'endurance (avec plusieurs catégories voitures, motos) traversant les sept cités selon un circuit différent chaque année qui rencontre un très grand succès malgré les problèmes de circulation que cela engendrent pendant plusieurs jours.

Le métro : le métro de la ZAC devait être développé en plusieurs phases mais le projet est aujourd'hui au point mort à cause du manque de rentabilité, de fiabilité (le promoteur a fait faillite avec la construction de la troisième voie) et des problèmes dus au développement de population et de gangs vivants en ces entrailles.
Même s'il fonctionne 24h sur 24 vous pouvez de nuit patienter plus d'une demi heure avant de voir arriver une rame.
Il y a seulement trois lignes déservant cinq des cités de Kindust :
- La première part de la zone portuaire ouest pour rallier la gare centrale à Kensog et connait son terminus à la zone portuaire de Coocab. Comptant seulement une dizaine d'arrêt supplementaire elle est l'une des plus fréquentées.
- La seconde relie le centre universitaire Biotechnica à Ariota jusqu'à la limite sud d'Albunis en passant par la gare centrale de Kensog. Inutile de dire que la partie entre Albunis et Kensog est particulièrement peu fréquentée à part par les jeunes fils et filles de bonnes familles se rendant à Ariota accompagnés de leur garde du corps personnel. Il y a à peine huit stations à part la gare centrale de Kensog et les terminus d'Albunis et Ariota.
- La troisième ligne est uniquement citée car elle existe mais elle n'est pas utilisée à cause des infiltrations d'eau provenant du fleuve et relie la gare du centre de Coocab à la cité frontière de la zone. Beaucoup de rumeurs circulent à son sujet, mais peu sont descendus dans ces entrailles pour en vérifier les dires.

La navigation : si vous n'avez pas de voiture, vous pouvez vous contenter d'avoir un bateau, un hydrojet ou un hydroglisseur pour avoir l'air dans le coup. Les deux soeurs étant parfaitement navigables vous pouvez aisément vous déplacer, même si cela risque d'être un peu long de relier Ariota à Coocab cela reste aisé, quoique aux heures de pointes cela puisse être parfois plus rapide que la route. On peut également rejoindre la cité frontière Lastcheck en remontant le fleuve, seule le complexe corporatif de Biotechnica ne peut être atteint de cette manière (de toute façon qu'y feriez vous?)

De plus beaucoup choisissent de vivre à bord d'un bateau ayant un minimum de cabine accosté le long d'une des soeurs ou dans la baie. Les bateaux et autres embarcations parfois très pitoresques s'étendent sur la quasi intégralité des rives des deux rivières et de nombreux autres sont ammarés dans la baie de Kensog à l'abri des mouvements de marée.

La marche : si vous n'avez vraiment pas le choix, c'est la seul solution qui vous reste, mais attention de nuit selon les endroits où vous vous promenez, entre les gangs, les miliciens corporatifs et les forces de police de Militech vous vous désignez à coup sur comme une cible.

_________________
Je sais tout, je vois tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Dim 14 Oct - 18:39

Présentation de sept cités :

Les 7 ou les sept cités sont une expression remontant à avant l'autonomie de la zone corporatiste, quand elles faisaient parties de la province de Kindust rattachée à l'état des territoires du nord de l'Australie, puis de l'Australie Fédéral Occidentale.

Bien que ce terme ne soit plus officiellement utilisé, certains politiciens actuels parlent de la période colonialiste anglo-saxonne quand on emploie ce terme devant eux, il continue d'être utilisé dans la rue (mais pas dans les documents officiels ou dans les médias dignent de ce nom,) cela recouvre toutefois un sens particulier.

Les septs cités de la Zone Autonome Corporatiste de Kindust sont :
Coocab
Kensog
Ariota
Albunis
Ondolo
Latchek
Bolaton

Les sept cités seront ainsi présentées selon leurs attraits, caractéristiques géographiques, économiques et humaines.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Ven 2 Nov - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 16 Oct - 19:49

Coocab

Population approximative : 80 000
Niveau de vie : moyen faible
Niveau de sécurité : jaune

Se situant sur la côté est de la ZAC, Coocab est la deuxième agglomération a avoir vu le jour depuis l'effondrement de 1994-96. Sa naissance se fit en même temps que le port pétrochimique et l'usine de traintement du CHOOH2.
Evoluant ainsi pendant quelques temps en une simple ville ouvrière, attirant quelques personnes capables de traverser une étendue morose et déserte en quête d'un travail. Dans une période de chômage aussi important la perspective de trouver un emploi attira de plus en plus de monde poussant ainsi la cité à s'étendre de plus en plus vers l'ouest.

Dans le début du 21° siècle la deuxième guerre d'Amérique centrale un flux d'immigrant provenant des pays en guerre amena dans la cité un renouvellement qui égaya la cité, les mexicains, boliviens, colombiens, panaméens amenèrent avec eux leurs traditions qui transforma peu à peu la cité lui donnant une touche hyspannique prononcée.
Le developpement ambiant et l'abondannce de travail permit à cette population de facilement s'intégrer, même si au départ elle s'installa dans une sorte de guetto construisant à la mode sud américaine des maisons plutôt basses avec des toits plats servant de terrasses.
Aujourd'hui ce quartier aux couleurs chaudes est à la mode, de nombreux promoteurs ayant racheté puis remit en état (avec l'apparence originale) les habitations. La rénovation du quartier se poursuit même si de nombreuses familles ayant construit leur maison de leurs mains y vivent encore, luttant contre l'augmentation des prix dans le quatier.
Dans tout Coocab il s'agit certainement aussi du seul endroit à être animé de nuit, Coocab reste avant tout une ville dortoir pour les employés de l'usine et du port de Petrochem.
Des bars à tapas, de petites boites de nuit pouvant à peine accueillir une centaine de personne, des restaurants, des magasins, des vendeurs font vibrer toute la nuit le quartier, enfin surtout le vendredi et samedi, le reste de la semaine s'achève plus tôt et le dimanche c'est le jour du seigneur, on ne plaisante pas avec la messe à Coocab.

Même si Militech est chargé de la police, des gardes de Petrochem patrouillent en permanence certaines zones, notamment à proximité de ces installations, mais parfois effectue des patrouilles destinées à maintenir une présence visible aux abords de certains lieux, les gangs de Coocab se tiennent donc en général tranquille, seuls quelques endroits peuvent présenter des dangers.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Mar 16 Oct - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 16 Oct - 19:50

Albunis

Population : 8 700
Niveau de vie : Elevé
Niveau de sécurité : Vert

En y entrant on ne peut se tromper Albunis est un ensemble de village corporatiste, d'hôtel de standing qui représente la seule véritable forme d'économie locale et de villas plus extravagantes les unes que les autres.

Peu peuplé Albunis n'en est pas moins l'endroit où les impôts directs raportent le plus, peuple ce petit bourg, les cadres corporatistes, les célébrités locales ou ayant une dépendance dans Kindust, des hommes d'affaire et beaucoup, mais alors beaucoup de gardes corporatistes patrouillent les différentes zones en plus de Militech.

Albunis fut construite sur les ruines d'une ancienne ville, elle en a repris le nom qui abritait une communauté de luddites cherchant à vivre en harmonie avec la nature. Bien sur l'ambiance de la nouvelle Albunis n'est plus vraiment la même. Les limousines, les voitures de sport et AV avancent non chalament dans les rues de la cité, les femmes et les jeunes se parent de leurs plus beaux atouts pour aller faire les boutiques des plus chères boutiques de Kindust, quelques clubs branchés, trois country club avec terrains de golf, et la marina avec ces yathcs, ces bateaux de sports, ... .

Seul problème à Albunis, sans AV ou moyen de locomotion marin il faut traverser Kensog pour sortir de la ville. Du coup la vente et la location de limousines blindées est un investissement quasi obligatoire pour traverser les quelques milles nécessaires pour rejoindre Coocab beaucoup moins dangereuse.
Toutefois faire le tour de Kensog fait perdre beaucoup de temps, ce qui a deux conséquences, la première les voitures sont souvent conçues pour des personnes y passant beaucoup de temps avec système télésatcom, machine à café, connexion internet, ...
La deuxième es qu'il existe même une compagnie de taxi spécialisé dans ce type de service, proposant des chauffeurs ayant une expérience des combats de rue pour vous conduire au boulot et vous ramener le soir chez vous.

Entrant dans Albunis la première chose que vous pourrez remarquer serait la caserne de Militech qui entrepose ici ces moyens anti-émeuttes ainsi qu'une force d'alerte en toute circonstance. Ainsi entre Albunis la riche et Kensog la rouge la frontière entre les classes n'est nul part ailleurs plus visible.

_________________
Je sais tout, je vois tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 16 Oct - 21:38

Ariota

Population : 67 000
Niveau de vie : Moyen élevé
Niveau de sécurité : jaune

Ariota occupe une place particulière à Kindust, c'est le centre des affaires de la zone autonome.
Quasiment au centre de la cité se dresse le plus haut bâtiment des sept cités, Militech plazza, une tour de cent quarante deux étages, comprenant des magasins proposant à la vente un grand choix des articles fabriqués ou commercialisé par Militech, le dépôt d'armes et de munitions le plus important du nord du continent, les bureaux de la société, trois restaurants et plusieurs zones de détente réservés aux employés et invités et des appartements et lofts pour les invités et certains employés.

La plupart des corporations ayant une succursale à Kindust ont élu domicile à Ariota. On y trouve des agences locales de Microtech, Zetatech, EBM, IEC, et d'autres liées à la technologie et surtout aux technologies de communication et du réseau.

Le quartier de l'Université Biotechnica est entouré de campus et immeubles accueillant des étudiants venant de toute la zone pacifique. Un grand parc s'étend entre la rivière et l'université, fréquenté par les étudiants durant la journée il devient vite un coupe gorge au cours des heures les plus noires de la nuit. Très boisé il est facile de s'y cacher ou de s'y faire attaquer.

La nuit de nombreuses boites branchées accueillent la jeunesse, les bars servent toutes formes de boissons, et les divertissements sont nombreux. Militech surveille de loin et il n'est pas rare qu'une soirée finisse mal pour certains venus s'encanailler.

De toutes les cités de Kindust, Ariota est la plus active, la plus festive, la plus branché. Encore faut-il avoir les moyens d'y fairela fête.

_________________
Je sais tout, je vois tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 16 Oct - 21:54

Latchek

Population : 22 000
Niveau de vie : faible
Niveau de sécurité : Orange

Latchek est et vie par ce qu'elle est, la fontière entre la Zone Autonome Corporatiste de Kindust et le reste de l'Australie.
Point de passage obligé que ce soit par le route qui malgré les dangers restent très fréquentées par qui ne peut se payer un transport par les airs et le fleuve qui peut être remonté sur plus de trois cent cinquante kilomètres à condition que le bateau n'est pas un fond trop prononcé.
Il existe d'ailleurs une petite ville en activité à la limite de la navigabilité du fleuve permettant de décharger les marchandises ou les passagers, mais il sera difficile de trouver un véhicule sur place (ou pas si vous n'êtes pas trop regardant.)

On trouve la deuxième caserne de Militech contenant des équipements lourds, destinée à protéger toute incursion dans la zone. Au départ elles avaient pour utilité de protéger la zone contre une tentative d'invasion de la part de l'Australie Fédérale, mais depuis elle a surtout servi à repousser des attaques de nomades venant piller les sept cités.

La cité peut sembler en sommeil un instant et vivre à la vitesse d'un éclaireur nomade l'instant suivant. C'est un lieu en perpétuel mouvement, les entrées et sorties sont pratiquement toutes contrôlées, en fait surtout les entrées.

La vie y est dangereuse et ceux qui n'y ont rien à faire ne s'y attarde pas, voir évite même d'y passer. Entre Militech, la criminalité rampante, les nomades et l'absence d'emploi pour autre chose que comme danseuse aux seins nues, une ville à éviter ou à traverser très vite.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Mar 16 Oct - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 16 Oct - 21:58

Ondolo

Population approximative : 90 000
Niveau de vie : Moyen
Niveau de sécurité : Jaune

Une zone entière où une personne sur deux est un employé de la zone portuaire ou un employé travaillant pour un sous traitant des corporations maritimes, ou une personne travaillant à servir, restaurer, .... ces mêmes employés.
Oui encore plus que Coocab la ville entière tourne autour de ces activités maritimes, que ce soit par Ashani Corp, Althéa Nautitehc Industries ou d'autres compagnies la vie de la ville tourne autour de cette activité. On pourrait croire que la ville serait un vrai coupe gorge, mais la violence y reste visible de manière presque décente en cette année 2020.

La présence d'un grand nombre d'asiatique et notamment de japonais ayant quitté leur archipel donne un charme asiatique à la ville. De plus grâce aux nouveaux alliages et matériaux de construction il fut possible de construire des maisons dans le style traditionnel japonais avec des murs, non plus en papier mais en crytoplast. Ce type de construction a aussi permis de remettre au goût du jour certaines traditions asiatiques perdues à cause du prix de l'immobilier au Japon. Les maisons familliales accueillant toute la famille sous un même toit. S'étendant sur plusieurs bâtiments reliés par des auvents protégeants du soleil et de la puie quand on se rend chez son parents, on en trouve dans des tailles et des dispositions très variées, seul chose commune, entretenir le jardin pour qu'il fasse la fierté de la famille et la jalousie des autres. A chaque début d'autonme il y a un concours où les participants invitent les gens à visiter leur jardin et un prix et remis à celui qui rencontre le plus de succès.

Resté assez près du sol la ville n'a que peu (en dehors des bâtiments corporatistes) de constructions dépassant les quatres étages.

Ondolo en dehors de certaines périodes de fêtes, est une ville calme et tranquille, la sécurité reste à un niveau restreint. Le plus grand danger que vous pourriez y connaître serait l'ennui

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Mar 16 Oct - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 16 Oct - 22:54

Kensog

Population estimée : 40 000
Niveau de vie : faible
Niveau de sécurité : Rouge

Coincé entre les deux soeurs à l'est et à l'ouest, au sud par le mont rocheux qui fendant en deux le fleuve donne naissance au deux soeurs et au nord par la baie de Kensog la cité semble incarcérée entre les éléments. A l'étroit dans un carcant semblant près à exploser à chaque couché de soleil, Kensog est la zone, la banlieue où la fange, les ratés, les exclus et toutes sortes de personnes vivent ou tentent d'y survivre.

Que ce soit chez Militech ou dans la police publique on est affecté à Kensog parce qu'on est soit un bleu, soit par punition. Quelques industries tentent d'y survivre, mais la plupart y vivent parce qu'il ne peuvent obtenir de logement à un loyer acceptable ailleurs. Toutefois d'après un rapport de la section renseignement de la police une personne sur trois y vivrait grâce à des revenus provenant de sources illégales. Par exemple un grand nombre de bateaux vont et viennent vers la côte de Kensog et pourtant aucune entreprise n'est enregistré comme faisant un commerce maritime.

Un grand nombre de gangs violents y sévissent de nuit comme de jour, c'est de loin la ville la plus violente de la zone le taux d'affaires élucidées est par exemple huit fois inférieur à la moyenne de l'ensemble des cités.

Même les enfants apprenent à sortir dès leur plus jeune âge avec une arme blanche, les quelques milices qui se sont créées ne peuvent que repousser la violence sur quelques blocs qu'ils arrivent à garder pour un temps hors de la violence.

Toutefois pour n'importe quel edgerunner, Kensog apparaîtra certes violent mais sans les fusillades quotidiennes de Los Angeles, sans les pluies de munitions lourdes de Night City, sans les avalanches de corps de Honk Kong, sans la sauvagerie de Bangkok. Du coup un edgerunner en ballade risque de trouver Kensog un peu terne jusqu'à ce qu'il commence à gratter la couche..

_________________
Je sais tout, je vois tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 30 Oct - 20:33

BOLATON

Population : 14700
niveau de vie : Moyen élevé
niveau de sécurité : vert

Cette ville est la pierre angulaire qui redonna vie à la région qui mourut au cours de la deuxième moitié des années 1990.
Fondée au départ comme un centre chargé de la gestion des vastes champs de culture des plants nécessaires à la fabrication de CHOO2 elle s'est agrandie comprenant aujourd'hui tout ce qu'il faut pour faire vivre les employés de Biotechnica, en plus d'un centre de recherche chargé de l'étude du marais de Kindust.

La ville est la ville la plus corporatiste de toute la zone. D'après les recensements 75% des habitants sont liés de manière directe ou indirecte à Biotechnica les autres occupent des emplois de services et de commerce.
La plupart des gens portent d'une manière ou d'une autre un signe d'appartenance à Biotechnica, du coup il est assez facile de se faire arrêter surtout si l'on prend en compte les patrouilles de Biotechnica qui ont tendance à ramasser tout ce qui ne leur plait pas dans la ville.
Du coup beaucoup préfèrent passer par une voie plus longue pour rejoindre Latchek (en passant par Kensog et Coocab) plutôt que de prendre la route Ariota-Bolaton-Latchek et la traverser.

Cela rend particulièrement compliqué d'y faire ne serait-ce qu'une reconnaissance sans se faire remarquer. De même qu'y trouver un logement se complique par des tracasseries sans fin.

Paisible, Bolaton semble conçue pour offrir un cadre de vie aux corpos et employés de Biotechnica, parcs publics, jardins d'enfants, écoles et crèches corporatistes, mais aussi de nombreux logements confortables et munis de tous les avantages nécessaires dans la région (air conditionné, surélévation anti-inondation, garage fermé.

_________________
Je sais tout, je vois tout.


Dernière édition par le Ven 2 Nov - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meujeu
Grandissime Meujeu
avatar

Nombre de messages : 633
Humeur : En quête de PJ
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   Mar 30 Oct - 20:53

TEMPS ET CLIMAT
Soyons clairs il fait chaud, chaud et chaud et cela 365 jours par an. Bien sur cela peut être chaud et humide ou chaud et sec selon la saison.

Tempérons et précisons le propos. Tout d'abord vous ne pouvez remarquer que la Zone Autonome Corporatiste de Kindust se trouve dans l'hémisphère sud à équidistance de l'équateur et du tropique du capricorne.
Donc en conséquence vous devez vous souvenir que la saison chaude ou l'été ce sont les mois de novembre à février et que la saison froide ou hiver ce sont les mois de mai à aout.
De même au vu de sa position géographique plutôt que de parler de saison chaude ou froide il faut parler de saison sèche et de saison humide. Le printemps et l'autonme étant en général de simples saisons intermédiaires sans grand caractère.
Donc on différencie les saisons par l'humidité de l'air et les précipitations, rappelez vous que même quand il pleut il fait chaud, préférer donc un imperméable souple et léger à une gabardine totalement déplacée.

Les mois de juillet et août sont toutefois ceux qui présentent le plus de problèmes, car à cause de sa proximité avec l'océan et l'accumulation de température les tempêtes sont fréquentes avec des vagues dépassant les cinq mètres s'abbattant sur les berges.
Attendez vous à connaitre les pluies des moussons qui s'abbattent sans prévenir pendant plusieurs jours, vous mouillant jusque dans le moindre orifice. Réduisant votre visibilité à quelques mètres à patauger régulièrement, vos chaussures ou bottes mals attachées restant dans la boue.

Pendant l'hiver ou la saison sèche la température peut régulièrement monter au dessus de 40° durant les heures les plus chaudes de la journée. Pendant cette période il vous faut minimum boire quatre à six litres d'eau par jour. Il y a plus de morts à cause de la chaleur qu'à cause des tempêtes de mousson, voir même certaines années qu'à cause des fusillades mais quand même pas des accidents de la circulation.

_________________
Je sais tout, je vois tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation générale: Zone Autonome Corporatiste de Kindust
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'Achille Lupin [validée]
» Le Royaume du Dragon - Présentation générale
» présentation de demi lovato
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» Modèle de présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cyberpunk-JdR -D6 :: Background :: Zone Automone Corporatiste de Kindust-
Sauter vers: